FORMULE1

Les farces les plus emblématiques de l'histoire des pilotes de Formule 1

Imagination, intuition, œil vif et rapidité d'exécution. Les pilotes de Formule 1 emploient ces compétences, sur la piste, pour tenter de limer un dixième de seconde dans chaque virage, et en dehors de la piste pour narguer leurs collègues.

Lorsqu'ils retirent leur casque, certains préfèrent se détendre, s'enfermant dans des camping-cars, seuls ou avec des membres de leur famille.

D'autres, en revanche, ont envie de s'amuser et le font souvent en faisant des farces à leurs coéquipiers ou à d'autres membres de l'équipe. Nous avons choisi quelques-unes des plus réussies sur et en dehors de la piste.

Getty Images
La farce de Berger sur Senna
Une fois, lors d'un vol en hélicoptère non loin du circuit de Monza, l'Autrichien a jeté la mallette en fibre de carbone du Brésilien, qui s'était vanté de son indestructibilité. On se souvient également d'un voyage en Australie au cours duquel il a rempli sa chambre d'hôtel d'une douzaine de grenouilles.
Getty Images
La farce de Perez à ses ingénieurs
En 2011, Sergio Perez a fait ses débuts en Formule 1 avec la Sauber propulsée par Ferrari. Au Japon, la dix-septième place en qualification a immédiatement gâché son dimanche. Pourtant, grâce à deux arrêts et à une bonne utilisation des pneus, le Mexicain est parvenu à remonter à la huitième place au 42e tour. Mais dans le dernier tour, il s'est mis à crier à la radio "Je n'ai pas de puissance, je n'ai pas de puissance", déconcertant tout le monde. Franchissant la ligne d'arrivée en huitième position, il explose de rire, "Ha ha ha je plaisantais".
Getty Images
La farce de Niki Lauda à un journaliste
À l'occasion de la sortie du film Rush, il est retourné sur le site du crash au virage Bergwerk avec une équipe de télévision américaine. Lorsque le journaliste lui a demandé comment il se sentait, il a commencé à parler puis a regardé dans l'herbe et a ramassé quelque chose : "Regardez ce qu'il y a là ? Mon oreille." Le caméraman et la femme étaient stupéfaits. Il tenait en fait un biscuit qu'il avait caché quelques instants auparavant.
Getty Images
La farce de Piquet à Mansell
Nelson Piquet et Nigel Mansell étaient coéquipiers en 1986 et 1987 chez Williams Honda, qui était la meilleure monoplace de l'époque. L'avant-dernière course était le GP du Mexique. Lors des séances d'essais, le Brésilien a remarqué que le Britannique s'arrêtait trop souvent, car il souffrait de problèmes intestinaux. À un moment donné, il a fait disparaître le papier toilette de toutes les toilettes, mais son collègue ne l'a découvert qu'une fois assis.
Getty Images
La farce d'Alesi à Berger
Le Français raconte qu'un jour, ils étaient à Maranello et que l'Autrichien lui a demandé de le conduire à Fiorano. Alesi n'avait pas de voiture, alors ils ont emprunté la Y10 de Jean Todt, directeur de la Scuderia Ferrari à l'époque. Sur un coup de tête, Jean Alesi roule à plein régime mais Berger répond en tirant le frein à main. Tout se passe bien jusqu'à ce qu'ils entrent sur la piste où ils se retournent. En un instant, les mécaniciens ont remis la voiture sur ses quatre roues et l'ont recouverte d'une bâche.
Tablettes électroniques et gadgets technologiques
14/06/2024
Informativa ai sensi della Direttiva 2009/136/CE: questo sito utilizza solo cookie tecnici necessari alla navigazione da parte dell'utente in assenza dei quali il sito non potrebbe funzionare correttamente.